La LHJAAAQ au Grand défi Pierre Lavoie!

Marc-André Houle après sa dernière séance d'entrainement en prévision du Grand défi Pierre Lavoie

 

Le boss des Forts de Chambly, Marc-André Houle, représentera la Ligue de hockey junior AAA du Québec lors du Grand défi Pierre Lavoie du 14 au 18 juin prochains. Nous en avons profité pour lui poser quelques questions.

 

Qu'est-ce qui t'a motivé à faire le Grand défi Pierre Lavoie la première fois? Et pourquoi une 4e fois?

C’est lors du passage du Grand défi Pierre Lavoie à St-Jean-sur-Richelieu en 2011 que j’ai littéralement accroché à cet événement. Ayant vécu une grande partie de ma vie avec un gros problème de poids, fumeur et sédentaire, j’avais déjà entrepris un virage santé et l’idée de relever ce défi, d'influencer mon entourage à adopter de saines habitudes de vie et d'amasser des sous pour la cause m’ont poussés à y participer. Quand tu vis ce genre d’événement, que tu mets tant d’énergie pour perdre 150 lb, arrêter de fumer et passer d’une personne obèse morbide à une personne en meilleure santé, ça devient une drogue. J’y ai participé 3 années de suite. J’ai du faire un choix lorsque le projet des Forts de Chambly est arrivé dans ma vie, en plus de la maladie (problème de glandes thyroïdes et dépression). Je n’ai donc pas participé au 1 000 km en 2015 et 2016. Cette année, c’est un cadeau du ciel que j’ai eu de pouvoir retrouver une place dans une équipe. Depuis 2 ans, j’avais repris 60 lb en arrêtant l’activité physique. Depuis janvier, j’ai réussi à perdre la moitié de ce poids et me préparer avec 1 800 km de vélo malgré la température pour relever le défi.

Été 2011 alors que Marc-André était à 347 lb.

 

Pour toi, qu’est-ce que cela implique de participer au Grand défi Pierre Lavoie?

C’est d’abord et avant tout un dépassement personnel. Depuis l’adolescence, je traine un problème de poids sérieux et le Grand défi a été pour moi une motivation inespérée pour changer mes mauvaises habitudes.

 

Quel message aimerais-tu partager?

L’importance de l’activité physique dans la vie et qu’il n’est jamais trop tard. Parmi les cyclistes qui pédaleront avec moi, des pères et des mères de famille, des athlètes ou des personnes plus sédentaires réussissent en 60 heures à parcourir la distance entre La Baie au Saguenay jusqu’à Montréal… Dites-moi ensuite que quelque chose est « impossible »…

 

Quels sont tes attentes ou objectifs pour ce défi?

En priorité, c’est de m’amuser… L’entrainement a été difficile et très exigeant cette année pour reprendre la forme pour participer au défi. Je nous souhaite du beau temps et aussi, pas de chutes ni de blessures.

 

Dans ta vie de tous les jours, qu'est-ce que ça t'apporte? Est-ce que ça a un impact sur les gens qui t’entourent?

J’ai le privilège d’avoir 4 enfants à la maison en pleine santé (famille recomposée). Chez nous, tout le monde bouge chaque semaine, chacun à son niveau, mais chacun trouve du temps dans son horaire pour faire du yoga, de la danse, du hockey, de la course à pied ou du vélo. Faire du sport dans ma vie de tous les jours m’apporte un puissant antidépresseur, un puissant anti-stress et ça me permet de prendre du temps pour moi… Juste pour moi.

 

Quelle a été ta préparation au cours des derniers mois?

Tout l’hiver, j'ai fais de 6 à 8 heures de « spinning »par semaine. J’ai eu la chance d’avoir un vélo stationnaire à ma disposition pour faire ma préparation. Des sacrifices alimentaires sont aussi essentiels dans une préparation comme celle que j’ai faite. Depuis la fonte des neiges, j'ai fait plus de 1 800 km sur la route avec mon vélo.

 

Les 12 équipes de la LHJAAAQ ont unanimement accepté de participer financièrement à ton défi. Pourquoi crois-tu qu'elles l'ont fait?

Je pense qu’au départ, tout comme le Grand défi l’est à la base, les équipes se sont senties incluses dans un mouvement de masse… En envoyant un simple courriel, expliquant mon projet, rapidement les équipes ont voulu faire leur part pour m’aider à me dépasser et aussi participer à cette cause exceptionnelle.

 

Pourquoi penses-tu que la ligue de hockey junior AAA du Québec a toute avantage à s'associer au Grand défi Pierre Lavoie?

Le Grand défi Pierre Lavoie prône les saines habitudes de vie. Parallèlement, notre ligue permet à des jeunes joueurs de hockey de 17 à 20 ans de se dépasser et d'évoluer dans un sport d’élite. Je crois que les deux causes ont un lien, puisque nos athlètes sont aussi des exemples de discipline et de saines habitudes de vie.

 

Au-delà du défi, peux-tu nous rappeler à quoi serviront les fonds amassés?

Les sous amassés servent à deux causes. D’abord, le Grand défi Pierre Lavoie a été créé pour aider la recherche sur les maladies orphelines comme entre autres, l’acidose lactique, maladie qui a causé le décès de Lorie et Raphael, deux des 4 enfants de Pierre Lavoie. L’autre partie de l’argent ramassé par les équipes (on parle de plusieurs millions depuis les 8 éditions du 1 000 km) est remise aux écoles primaires parrainées par les équipes du 1 000 km. Ces écoles bénéficient d’un montant qu’elles peuvent utiliser pour investir dans les saines habitudes de vie. À titre d’exemple, l’école que mon équipe parraine a un budget de 50 $ par année pour l’achat de matériel sportif… c’est plus de 3 500 $ qui seront remis à cette école cette année.

 

Que voudrais-tu que les joueurs des Forts des Chambly et de la ligue retiennent suite à la réalisation de ton défi?

Je me permets de m’adresser aux joueurs et aussi aux adultes qui font partie des Forts, mais aussi de toutes les équipes de la LHJAAAQ. Nous n’avons qu’une seule santé, une seule vie… Sans la santé, il est impossible pour nous de continuer de partager notre passion qu’est le hockey. Je souhaite que les joueurs continuent de faire du sport après leur passage dans notre ligue et je souhaite que les membres des équipes qui ne le font pas déjà réalisent l’importance des saines habitudes de vie et qu’ils prennent les moyens nécessaires pour rester en santé le plus longtemps possible… Le surpoids, la cigarette et la malbouffe auraient pu me tuer, heureusement pour l’instant, j’ai trouvé la motivation pour changer mes mauvaises habitudes. 

 

Pour les amateurs de statistiques, l'entrainement de Marc-André représente  1836 km de vélo,
1 900 000 calories, l'équivalent de 75 heures de vélo, en plus d'une perte de poids de 34 lb!

 

Merci beaucoup Marc-André pour ton inspiration!

 

Suivez l’aventure de Marc-André Houle sur le site de la LHJAAAQ dès le 14 juin!

 

Source :
Julie Lapointe

LHJAAAQ

Commanditaires

NAPA
Trévi big box
RBC

Social

Commanditaires

SP
Napa pièces d'autos
RBC - Vive le Hockey
Trévi
i Snénéchal