Ligue de Hockey Junior AAA du Québec

De la LHJAAAQ comme défenseur à la LAH comme juge de lignes

Photo : Jonathan Roy - Photographe
 

Par Mathieu Paquette

 

À l’âge de 19 ans, Maxime Bédard a pris une décision difficile : celle d’arrêter jouer au hockey pour se consacrer à temps plein à sa carrière dans l’arbitrage. Quatre ans plus tard, ce choix s’apprête à payer pour l’ancien de LHJAAAQ, puisqu’il arbitrera son premier match dans la Ligue américaine de hockey (LAH) dans les prochaines semaines.

 

« Je me rappelle encore le moment où j’ai reçu l’appel qui me confirmait que j’étais embauché dans la Ligue américaine », se remémore Maxime, joint au bout du fil depuis l’environnement protégé de la LHJMQ à Rimouski.

« C’était un mardi soir, il était 18 heures. J’ai rempli des formulaires, envoyé des courriels, et on m’a appris que mon premier match aurait lieu à Laval, le vendredi 13 mars 2020. »

Évidemment, ce premier match n’est jamais arrivé, mais ce n’était que partie remise pour le juge de lignes. Depuis ce temps, il a signé un contrat à temps plein avec la LAH, qui le mènera à travailler à travers la division canadienne de la ligue la saison prochaine.

La décision de ranger son bâton de défenseur, Maxime l’a prise alors qu’il s’alignait avec les Rangers de Montréal-Est, lors de la saison 2016-2017.

« Mon style de jeu ne concordait pas tout à fait avec la vision de l’entraîneur, et de l’autre côté, je voyais que j’avais une chance d’accéder à des niveaux supérieurs comme juge de lignes », explique-t-il.

Alors, le 23 décembre 2016, quelques minutes après sa dernière partie, il se lance et annonce à son entraîneur qu’il quitte l’équipe pour se consacrer à l’arbitrage.

Le mois suivant, il participe à son premier tournoi d’envergure sur la scène provinciale à Gatineau, qui sera un moment décisif dans sa carrière d’officiel.

 

Une expérience dans la LHJAAAQ utile pour la suite

Même s’il a préféré quitter les Rangers pour se consacrer à l’arbitrage, Maxime est loin de regretter les trois saisons qu’il a passé dans la LHJAAAQ. Avant d’être échangé à Montréal-Est, il avait été repêché par les Cobras de Terrebonne, puis envoyé aux Panthères de Saint-Jérôme. C’est d’ailleurs avec les Panthères qu’il a connu sa meilleure saison dans le circuit.

« Mon expérience comme joueur m’a permis de développer ma vision du jeu », assure-t-il.

« Comme juge de lignes, c’est essentiel de savoir repérer les joueurs qui sont plus à risque de faire du trouble sur la glace. Durant ma carrière de joueur, j’ai pu développer ce sens de l’observation qui m’est encore utile comme juge de lignes aujourd’hui. »

« Ça m’a beaucoup aidé d’avoir joué à un niveau assez élevé, même si j’ai choisi de devenir juge de lignes », selon lui.

 

Maxime Bédard a disputé 82 parties dans la LHJAAAQ, dont 58 avec les Panthères. (Photo de 2015)

 

Une étape à la fois

Une autre leçon qu’a retenue Maxime de son passage dans la LHJAAAQ lui a été apprise par son entraîneur avec les Panthères, Alexandre Gagnon.

« Il nous disait toujours : next shift. Il nous rappelait que même si tu fais une erreur, tu dois en tirer des leçons et passer à ta prochaine présence », mentionne l’officiel.

C’est d’ailleurs un conseil qu’il a pu appliquer dans son nouveau poste.

« J’essaie toujours d’y aller un match à la fois. Je ne me propulse pas trop loin en avant, j’y vais étape par étape et j’essaie toujours de m’améliorer. »

Après son premier tournoi midget espoir, Maxime a donc gravi les échelons un à un, sans jamais sauter d’étapes.

Un an après avoir choisi de se consacrer à l’arbitrage, Maxime a accédé au grade d’officiel provincial, ce qui l’a amené à arbitrer des joutes collégiales, dans le midget AAA, et même… dans le junior AAA.

« Quand je parlais avec les arbitres, qui étaient maintenant mes collègues, ils pouvaient faire des liens avec mon parcours de joueur pour m’expliquer certaines situations », avance Maxime.

Il a aussi pris part à différents tournois nationaux, notamment le Défi mondial des moins de 17 ans en Alberta, et il a été assigné lors des parties de la finale de la LHJAAAQ en 2019, remportée par le Titan de Princeville.

À la suite d’une année 2019 fort chargée, il a été promu dans la LHJMQ. Un peu plus d’un an plus tard, il sera d’office pour un match de la LAH, lorsque la saison reprendra.

 

Maxime Bédard a fait son entrée dans la LHJMQ en 2019.

 

Redonner à la relève

Même si sa propre carrière prendra plus de temps à l’avenir, Maxime compte bien rester impliqué dans la structure de l’association de hockey mineur qui lui a donné sa première chance comme arbitre en 2013, à Lachine.

Il va aussi continuer à travailler dans les ligues de développement, comme la LHJAAAQ, pour partager son expérience avec les nouveaux officiels.

« Quand j’ai commencé, j’ai eu la chance de rencontrer des arbitres de la LNH comme Pierre Lambert, et je trouvais ça impressionnant », dit-il.

« Donc c’est important pour moi d’être impliqué avec la relève. »

Toutefois, il ne s’en cache pas :

« C’est sûr que mon rêve c’est d’atteindre la grande ligue; c’est mon rêve d’arbitrer dans la LNH. Mais j’y vais un jour à la fois, un match à la fois. »

 

Maxime Bédard arbitrera son premier match dans la LAH lorsque la saison reprendra.

Partenaires

Trévi big box
91.9 Sports
Graduor
NAPA
Trévi big box
91.9 Sports
Graduor
NAPA
Trévi big box
91.9 Sports
Graduor
NAPA

Social

Partenaires

GradeSlam
Bardagi Tinarardi
Trévi
91.9 Sports
HeadCheck Health
SP
Graduor
Napa pièces d'autos