Ligue de Hockey Junior AAA du Québec

Projet universitaire chez les Flames

Gracieuseté de Jasmine Brousseau
Gracieuseté de Jasmine Brousseau

 

Justine Arnold

 

Quatre étudiants québécois de l’Université d’Ottawa au baccalauréat en sciences de la nutrition appliquent leurs connaissances dans un projet de nutrition communautaire avec les Flames de Gatineau.

Jasmine Brousseau, Juliette Pelletier, Shawna Perron et Santiago Rosin avaient comme mandat de mesurer les habitudes alimentaires d’un organisme à but non-lucratif donné et de proposer des stratégies d’amélioration adaptées. Parmi les choix d’organismes offerts par leur programme, aucun ne faisait référence à un contexte de sport. Pourtant, il était pertinent pour l’équipe de conduire leur recherche auprès d’une communauté active où la bonne santé demeure d’autant plus un facteur essentiel. « On voulait travailler avec les Flames car l’organisation n’avait jamais eu de suivi comme tel auparavant et on pensait pouvoir faire une réelle différence dans leurs habitudes de vie. À cet âge-là, on est proche de quitter le nid familial donc on espère que nos connaissances les accompagneront pour la vie », dit Jasmine Brousseau lors de son entrevue. 

 

Recueil de données

Le projet étant étendu sur deux sessions. La première partie venant tout juste d’être terminée, les étudiants devaient cerner une lacune partagée dans les habitudes alimentaires de tous les joueurs. Ils ont pu déterminer le dénominateur commun grâce à des discussions de groupes, des questionnaires, des entrevues et des articles scientifiques. « C’est impressionnant de voir des jeunes aussi passionnés et dédiés à leur sport. Ça nous motive à travailler encore plus durement pour livrer des résultats précis », ajoute Jasmine.

 

Mission

Comme Santé Canada le fait avec le Guide alimentaire canadien, les étudiants sont en voie de recommander certains comportements préventifs basés sur les données recueillies dans leur recherche. « Peut-être que la culture du hockey aura eu un impact sur la lacune collective trouvée, mais notre but n’est pas de l’associer nécessairement à un contexte de sport. Au contraire, on veut faire connaître les conséquences liées à certaines habitudes et proposer de nouveaux comportements pour que les joueurs puissent enfin les déjouer et continuer à œuvrer dans leur sport en sachant que leur santé à long terme soit préservée également. » Pour des raisons de confidentialité, les conclusions du rapport ne pourront être dévoilées. Soulignons qu’autant les joueurs que les étudiants ont apprécié l’expérience. 

 

 

Partenaires

Trévi big box
Graduor
91.9 Sports
NAPA
Trévi big box
Graduor
91.9 Sports
NAPA
Trévi big box
Graduor
91.9 Sports
NAPA

Social

Partenaires

HeadCheck Health
Graduor
Bardagi Tinarardi
91.9 Sports
SP
Napa pièces d'autos
GradeSlam
Trévi